Formation processus radicalisation par l'association Les Dorines

Cette formation s’adresse à tout public s’intéressant à la question de la radicalisation,  aux animateurs jeunesse, aux cadres et travailleurs sociaux, aux acteurs de la PJJ ou personnels des collectivités locales susceptibles d’être amenées à croiser des personnes engagées dans un processus de radicalisation ou confrontées à lui.

Il s’agit dans un premier temps de mettre en évidence les principaux ressors du discours des recruteurs et des groupes sur lesquelles ils s’appuient, pour les désamorcer et permettre les conditions d’un diagnostic.

Nous présenterons ensuite les manières de procéder au dit diagnostic et de guider vers les outils et les moyens d’une réponse appropriée.

 

Première partie – Mercredi 8 novembre 2017 de 14h00 à 18h00.

Introduction à la formation

Comprendre les logiques à l’oeuvre dans le cadre des processus de radicalisation

1)  Le rôle du conspirationnisme et du complotisme – parades. Rudy  Reichstadt, Directeur de l’Observatoire du conspirationnisme.

2) Le fil rouge de l’antisémitisme. Anne-Sophie Sebban, Directrice adjointe d’AJC Paris.

3)Homophobie et virilisme au coeur de l’endoctrinement et du basculement. En attente de la réponse de l’intervenante.

4)   Enjeux des attaques contre les droits des femmes. Sérénade Chafik, Co-fondatrice de l’association Les Dorine et Conseillère conjugale.

5) Radicalisation, terrorisme : déploiement du système sacrificiel. Jennifer Lempert, Co-fondatrice de l’association Les Dorine et Collaboratrice politique.

 

Deuxième partie -Mercredi 6 décembre 2017 de 14h00 à 18h00.

Parer la stratégie des recruteurs et revenir aux fondamentaux du pacte citoyen

1) Sémantique : du détournement des mots et concepts par les recruteurs au rétablissement de leur sens et à leur réappropriation par les citoyen-nes – Bernard Schalscha, Editorialiste à la revue « La Règle du Jeu ».

2) Stratégies déployées par les recruteurs au moyen des nouvelles technologies, comment les parer – UCLAT (sous réserve)

3) Faire le diagnostic d’une situation où un tiers est en voie de radicalisation ou en contact avec des personnes concernées – CIPDR (sous réserve)

4) Dispositifs et outils mis en place dans le cadre de la prévention de la radicalisation – Préfecture de police de Paris (sous réserve).

5) Conclusion de la formation

 

Mairie du 20ème Paris

Screenshot 20171005 73626
×