Blog

Appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle sur la BBC

Le général Charles de Gaulle, arrivé à Londres en juin 1940, lançait sur les ondes de la BBC, un appel à la poursuite du combat et refusait l'armistice demandée par le maréchal Pétain, synonyme de défaite humiliante et de diktat allemand pour la France. Cet appel est considéré comme l'acte fondateur de la résistance française au joug nazi."Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes, ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armements (...) à se mettre en rapport avec moi", avait déclaré le général dans son discours diffusé en soirée sur la BBC. Cet appel était d'abord adressé aux soldats et experts français pour la poursuite du long combat qui s'annonçait contre l'Allemagne nazie. L'appel du 18 juin a plus tard incarné le refus français à la soumission allemande et est devenu l'acte fondateur de la résistance et de la France libre. Peu entendu à l'époque de sa diffusion, le discours a été toutefois imprimé dans certains journaux français de l'époque. Discours historique, l'appel du 18 juin a été classé par l'Unesco dans le registre international "Mémoire du monde". Le 18 juin est aussi depuis 2006 une journée commémorative en France. 

Lire la suite

Complément d'information sur le projet de démolition du Sanitas

Hier,  j'ai assisté au Gala du centenaire du Lions Club à la Mairie de Tours, accompagnée de François NORELLE, le secrétaire général, j'en ai profité pour poser des questions complémentaires,  à notre Maire-adjoint du quartier du Sanitas, Monsieur Louis Aluchon, car nous avons constaté des informations contradictoires lors de la dernière réunion.

20170608 122002

Lire la suite

Réunion de projet de démolition au Sanitas du 3/07/2017

J'ai assisté  à la réunion "anti-démolition" organisée par le CNL avec d'autres association de locataires, L'association "d'ailleurs nous sommes d'ici", L'association Engrenage, qui se déroulait au centre d'action sociale plurielle du Sanitas, dont un membre était présent.


Des élus,  Jean Patrick Gilles, notre député et nos 2 conseillers municipaux,  Nadia HAMMOUDI et Emmanuel Denis étaient présents.


Pour rappel, le Sanitas est le plus important quartier d'habitations à loyer modéré (HLM) du département d'Indre-et-Loire, ceux-ci logeant 98 % des habitants du quartier (l'obligation nationale est de 20%). Il connait des conditions économiques et sociales difficiles,en 2009, la part de population à bas revenus était de 38 % (contre en moyenne 7,3 % dans l'agglomération tourangelle) avec un taux de chômage de 24,9 %. 
Le quartier est classé zone urbaine sensible (désormais nommé « quartier prioritaire de la politique de la ville »).


Le nombre d'habitants est d'environ 8200, le nombre de logements sociaux est de 4000 environ.
Sur la trentaine de personnes présentes, seulement 11 habitent le Sanitas, dont 4 seulement sont concernées par les bâtiments en démolition.


Les associations précisent avoir obtenu plus de 1500 signatures en pétition, à cela j'étais très interpellée parce que la veille, j'avais fait du terrain,  et que ce chiffre ne correspondait pas au sentiment général, c'est alors que j'ai demandé, si ces signatures étaient issues des habitants, il s'avère qu'elles ont été collectées sur les marchés et en porte à porte,  par des membres du conseil citoyen et les membres associatifs cités au début, et que sur les 1500 signatures, la plupart est issue de soutien de ce collectif qui ne sont pas concernés par la démolition et qui ne vivent pas dans le quartier.

Nous avons visionné un film, de 20 minutes, ayant pour titre,  "la Déconcertation" réalisé par Dubelle Béatrice.

Après ce visionnage,  le sentiment commun était unanime, c'est à dire que les habitants concernés n'ont pas été consultés, par les élus qui mettent en place le projet de démolition de plus de 480 logements hlm, soit presque 10% des logements sociaux.

Beaucoup de déceptions, à l'issue de cette réunion ont été exprimées à juste titre :

des habitants côté barre passerelle, ont subit des nuisances sonores et visuelles nocturnes pendant les travaux.

On m'a reprochée ma retranscription des opinions de la veille, comme la réciprocité existe, je ne me suis pas gênée pour répondre.

Je rappelle que j'ai vu plus 80 habitants concernés, juste cette nuit et d'autres associations du quartier, voir lien ci-dessous :

http://assojesuisfrance.e-monsite.com/blog/echange-avec-les-habitants-du-sanitas-sur-le-projet-de-demolition.html#0We0O3B5u8vHQaiR.01

J'attendais de cette réunion qu'il y ait une contre-proposition au projet municipal-Tours-Habitat, il n'en a rien été,  à part être contre pour être contre, j'ai préféré suggérer qu'on soumette à un vote les habitants du Sanitas,  comme je l'avais écrit dans mon compte-rendu de la veille, on m'a répondu qu'il ne le fallait pas, par le simple fait que le résultat des votes serait en faveur du projet de démolition.

Dans ces 2 camps,  personne ne prend vraiment en compte, l'opinion des habitants du Sanitas.

Nous (association Je Suis France) restons sur la même position démocratique, c'est à dire soumettre au vote des habitants le projet, et aussi écouter leur suggestion pour modifier peut-être ce projet,  afin de combler tout le monde.

Je rappelle que j'ai pris la parole en toute légitimité,  parce qu'une partie des habitants du SANITAS m'a invitée à le faire,  j'ai essayé d'être la plus fidèle possible sur leurs opinions diverses et variées.

À la proposition de faire l'intermédiaire,  j'ai répondu: non, "chers amis" vous ne pouvez pas parler de vivre ensemble,  si vous ne faites pas l'effort de parler à tout le monde par vous-mêmes.

Des associations sensées connaître le terrain,  se plaignent de l'absence d'éducateur de rue, alors que ce n'est pas le cas,  ils sont rue docteur Bosc en plein coeur du Sanitas, je leur demande tout de même de maîtriser un minimum leur sujet.

Fraternellement 

Yamina MAHBOUBI 

Présidente de l'Association Je Suis France 

 

Les troupes coloniales de 1914-1918

Spa 54 k 2963 1024x668

Troupe coloniale d'indochine 

General joffre decorating soldiers of the french moroccan division

Général Joffre saluant les tirailleurs africains 

Lire la suite

Stop au business de la lutte contre la radicalisation

Nous nous devons d'alerter d'un danger issu d'une des plus grosses arnaques intellectuelles de l'année 2016.

 

En effet l'association Je Suis France avait pris ses distances envers la Brigade des Mères et leur Présidente Nadia Remadna,  suite à plusieurs incohérences,  témoignages et preuves que nous conservons méticuleusement pour la justice.

 

Nous souhaitions garder une discrétion pour ne pas nuire aux énergies positives qui oeuvrent pour la fraternité républicaine. 

Mais aujourd'hui nous ne pouvons pas taire une calomnie dangereuse répétée et publique :

 

Non les enfants de 10 ans radicalisés n'existent pas !!!

Cette personne qui parle au nom des "parents concernés" sans être elle-même une mère qui a connu ce phénomène, elle monopolise leur parole, elle se revendique spécialiste de la radicalisation cite à plusieurs reprises que les enfants dès 10 ans sont radicalisés,  pas radicalisants, ni radicalisables mais radicalisés,  je considère ces propos scandaleux,  les mineurs ne sont pas foutus,  ils sont sauvables,  le terme radicalisé les condamne, alors que justement  la prévention est vitale, et la déradicalisation est un non sens simplement parce qu'il s'agit d'un acte volontaire et surtout une remise en question du radicalisé lui-même (ou elle-même).

 

Rappelons que l'islam n'est pas l'islamisme que beaucoup se jouent de ce novlangue pour se sentir libre d'exprimer leur haine.

Voici les 5 différences fondamentales entre un islamiste et un musulman 

 

http://assojesuisfrance.e-monsite.com/blog/5-differences-entre-islam-et-islamisme.html

 

Enfin les plus grands responsables restent encore que les médias comme nos élus n'oeuvrent pas à l'entente entre français dans toutes leurs couleurs et leurs croyances, simplement en exploitant nos peurs, en ne posant pas de vrais questions,  et surtout ne l'oublions pas personne ne se parle !

Yamina MAHBOUBI 

Présidente De l'Association Je Suis France 

Lire la suite

Le Rabbin Alain Goldman sur la laïcité

Les Juifs français adhèrent alors pleinement à l’injonction du Talmud : « La loi du royaume est ma loi » (en hébreu, Dina de malkhouta dina). Selon la formule du grand rabbin Zadok Kahn, qui déclarait, lors de l’adoption de la loi de 1905, « Nous faisons bon ménage avec l’État », le judaïsme français ne peut que se louer de plus d’un siècle de coopération avec l’État, ainsi que le souligne le grand rabbin Alain Goldmann.

5 différences entre islam et islamisme

5 différences fondamentales entre un musulman et un islamiste :

- Le musulman croit que Dieu le protège, l’islamiste croit que c’est lui qui protège Dieu (ce dernier n'en a pas besoin,  il est Dieu tout de même) 
- Le musulman est préoccupé par sa foi, l’islamiste est préoccupé par la foi des autres. (que celui qui n'a jamais pêché, jette la première pierre, et personne ne le peut) 
- Avant de prendre une décision, le musulman consulte son cœur, l’islamiste consulte son parti. (spiritualité et transcendance vs politique) 
- Le musulman veut être sûr d'aller au Paradis, l’islamiste veut être sûr que les autres iront en enfer. (chaque vie compte,  et des comptes seront à rendre en toute conscience)
- Quand un musulman ne veut pas faire quelque chose, il ne le fait pas, quand l’islamiste ne veut pas faire quelque chose, il interdit aux autres de le faire. (quand on meurt c'est chacun sa tombe,  alors mêlez vous de vos fesses)

 

Yamina MAHBOUBI 

Présidente de l'Association Je Suis France 

La laïcité n'est pas l'ennemi des religions

Des personnes se revendiquant de l'athéisme pratiquent un prosélytisme d'accablement des croyances.

 

Qu'on soit bien d'accord, la laïcité protège les religions comme la non croyance,  ce n'est pas un ennemi des religions,  hors des prosélytes extrémistes "laicards" font le jeu malsain des obscurantistes se revendiquant de croyance à des fins purement politiques.

L'équipe de l'Association Je Suis France 

Lire la suite

Islam de France ? L'islam n'est pas le problème

Certains ont tellement peu confiance dans nos valeurs républicaines et laïques qu'ils se sont sentis obligés de faire une tribune en faisant l'affront d'oublier une partie des victimes du terrorisme nihiliste  au nom de l'islam (encore et toujours des gens qui s'autoproclament porte parole d'une masse qui n'a rien demandé).

Je considère à titre personnel que ça devient un viol collectif sur  les musulmans laïcs qui majoritairement vivent notre République Française en symbiose avec toutes les composantes sans communautarisme !
- Premier violeur est le terrorisme se drapant de l'islam pour corrompre nos gosses et assassiner nos compatriotes français sans distinction,  ça avait commencé dans les années 90 avec le gang de Roubaix. 
- Deuxième violeur les extrémistes  de tout bord qui poussent au repli ethnico-religieux.
- Troisième violeur le politique qui pointe le spirituel comme si c'était le problème, aucunement nous savons tous que les politiques menaient jusqu'à aujourd'hui ont entretenu le nihilisme drapé de religieux par leur ingérence et importation de conflit pour le pétrole,  gaz etc... : Irak,  Libye,  Syrie,  Afghanistan,  Mali etc...
Bref tout ça pour dire que la  République Française n'a besoin que d'appliquer ses lois existantes, une réforme est superflue car les suicidaires entendent tout les jours des discours politiques de haine, ce n'est pas le spirituel qui les encourage,  en vérifiant les profils assassins pas un seul n'était reconnu comme spirituellement pratiquant.

Yamina MAHBOUBI 
Présidente de l'Association Je Suis France 

Le dalaï-lama sur la laïcité

… Je dis d’ailleurs toujours aux gens qu’au lieu de considérer qu’il n’y a qu’une seule vérité et une seule religion, il faudrait accepter qu’il existe plusieurs vérités et de nombreuses religions (silence)… En même temps, je ne veux pas que les gens se convertissent d’une religion à une autre : je suis bouddhiste et pour moi le dharma (chemin spirituel) du Bouddha reste une vérité éternelle et universelle ; vous êtes chrétien et vous devez le rester. Cela pourrait sembler une contradiction, mais les deux vérités se complètent.

Source interview le monde des religions du 24/10/2014

Polémique Burkini et Épicerie halal

Un article de presse nationale sur le Burkini en piscine privé,  un article de presse nationale sur une épicerie de quartier  ne vendant pas de porc, ni d'alcool. 
Je ne sais pas si ça en vaut vraiment la peine de faire le pointage de ces 2 cas de communautarisme sur les millions de français qui vivent en symbiose notre République Française. 
Cependant comme beaucoup focalisent sur l'insignifiant, plutôt que d'aller voir le plus choquant en regardant notre tiers-France, je me permets de mettre mon grain de sel :
- Le premier cas participe au sexisme phallocrate qui pousse à croire qu'un homme n'est pas capable d'aller à la piscine sans être en rut comme un animal, par expérience même en tenue de camouflage si un homme ne sait pas se tenir,  il ne saurait pas se tenir.

- Le deuxième cas de quoi je me mêle ? Ce magasin répond à l'offre qu'on lui demande, un quartier où on parque sans mixité, crée cet agacement qui devient un symbole de 40 ans d'échec de politique de la ville et migratoire, on a enfermé de façon ethnico-religieux les gens entre eux et après on se plaint qu'un magasin alimentaire en faillite soit repris  dans un quartier où la consommation est musulmane,  s'il vend de l'alcool et du porc,  ça irait dans les pertes en comptabilité ! En plus s'il y en avait,  une bonne majorité achèterait leur alcool sous le manteau, ce serait plus tricard qu'une barrette de shit,  pour le porc je vous raconterai pas, ça en devient risible

Pendant 20 ans,  je n'ai pas eu de halal à proximité,  maintenant qu'il existe,  je n'ai pas changé mon mode de fonctionnement pour autant,  je rappelle que des bons monsieurs non musulmans,  ne se sont pas gênés d'insulter de nombreuses femmes de "pute" pour leur tenue, à la piscine on se fait harceler par toutes les couleurs masculines que l'on croise,  enfin mesdames c'est à nous femmes de dénoncer ces comportements plutôt que d'adopter bêtement des tenues de camouflage qui nous condamnent.
Eduquons nos fils avec notre temps,  ne reproduisons pas les erreurs éducatives de nos parents. 
Arrêtez de nous parquer entre colorés si vous ne voulez pas voir cette sale sensation d'un communautarisme excluant. 
Arrêtez de voir des atteintes à la laïcité à tout bout de champs, sans aller à la source du problème plutôt que sur les conséquences.

Yamina MAHBOUBI 
Présidente de l'Association Je Suis France 

Les femmes en 1914-1918

Durant la Première Guerre mondiale, les femmes ne se sont pas contentées d’être des mères et des épouses affectueuses et soucieuses de renforcer le moral de leur mari ou de leur(s) fils au front.

 

 

1721 4 5 2 350 250

 

Outre les infirmières qui s’engagent par milliers au front ou à l’arrière, se crée un vaste réseau féminin de soutien des poilus. La marraine entretient une correspondance avec le « filleul », qui est en principe choisi avec l’accord de l’officier commandant de l’unité. Elle lui envoie des colis de denrées et, à partir de 1916, peut même le recevoir en permission dans sa famille.

 

 

 

Lire la suite

Plus de 12 millions de Français sont en situation d'handicap

À celui qui veut remettre en cause la loi du 11 février 2005 sur l’accessibilité, voici les chiffres en captures ci-dessus.

Fb img 1479991327389

 

 

et pour rappel plus de 20 000 enfants atteints d'handicap sont sans école, et plus de 1/10 sdf est atteint d'handicap en France,  les personnes en situation d'handicap représentent plus de 12 millions sur 65 millions de Français.

 

 

 

Fb img 1479991336885

Fb img 1479991332407

 

Personne n'est à l'abri d'un accident de la vie,  de la maladie,  ni de se retrouver en situation d'handicap,  voilà l'importance de ne pas remettre en la loi d'accessibilité du 11 février 2005

 

Yamina MAHBOUBI 

Présidente de l'Association Je Suis France 

Échange avec les habitants du Sanitas sur le projet de démolition

Ce soir (nuit du 2 au 3 juin), j'ai proposé une "réunion", informelle pour précision, ayant pour sujet le projet de démolition des 480 logements (voir lien ci-dessous) 

http://www.info-tours.fr/articles/tours/2016/04/07/3996/4-projets-de-demolition-au-sanitas-et-a-la-rabiere/

Les habitants du sanitas ont été ni pour,  ni contre la démolition,  une bonne partie qui n'était pas au courant, était déçue et a exprimé un sentiment de trahison sur le fait de ne pas avoir été consultée.
Quand je leur ai montré le projet de la ville de Tours, ils ont exprimé le désir de bénéficier de l'emploi que peut générer les démolitions, et ceux des futurs installations.
Pour ceux qui étaient au courant, certains étaient sans opinion, certains ont signé la pétition de collectif anti-démolition (CNL-engrenage- etc...), d'ailleurs ce collectif fait une réunion le 3 juin à 15 h au centre d'action sociale plurielle, j'essaierai d'y être et de faire un retour.
Au vu du pluralisme d'opinion, L'association Je suis France, conseille, pour plus de sérénité d'opinion,  pour éviter une confiscation de la voix des habitants, que la municipalité soumette au vote le projet aux concernés, les habitants eux-mêmes.

Yamina MAHBOUBI 

Présidente de l'Association Je Suis France 

 

Visite du DOJO ZEN JOSEN 18 rue Galpin THIOU à TOURS

L'association Je Suis France a eu le privilège, aujourd'hui (20/05/2017) de visiter le Dojo ZEN JOSEN, l'organisation est faite par l'association COEXISTER de TOURS et le moine Jean Marc "Genzo" Delom.

Nous avons pu découvrir, d'abord cette association "multiconvictionnelle",comme nous l'apprend, la pétillante Éléonore, la secrétaire générale de l'association COEXISTER,  ils ont entre 15 et 35 ans, sont athées, agnostiques, bouddhistes, musulmans, juifs, catholiques, protestants, en résumé, ils sont de toutes les couleurs, croyances et non croyance.

Avec Maxime, membre également du bureau et initiateur de cette action, ils ont eu l'amabilité de nous accueillir dans le temple.

Maxime et Éléonore sont dans le dialogue interreligieux et organisent des visites de lieux de cultes, des débats, des conférences et expositions, comme Yanis, un autre actif de COEXISTER à Tours, ils font de la collecte de vêtements, de jouets et divers actions pour les sans-abris.

La solidarité et servir la société en promouvant le vivre ensemble,  voilà  ce que Coexister fait dans notre ville de Tours.

 

 

Lire la suite

Le laïcisme et la sécularisation anglo-saxonne ne sont pas la laïcité

Hier, je me suis faite interpeller pour l'utilisation de ce terme "laïcisme" pour le dissocier du terme "laïcité" , donc je m'en explique sincèrement,  en transparence, en ajoutant une explication sur la "sécularisation anglo-saxonne".

 

Lire la suite

L'hypocrisie du boycott de NIKE pour un "voile" et non envers son esclavagisme moderne

Chère Lydie Guirouis,

Votre polémique du #boycottNike pour un voile,  me saoule sérieusement.
La flagrante hypocrisie de votre "boycott" me saute aux yeux :

Les gosses asservis, les travailleurs surexploités sans protection sociale, n'etaient pas des raisons suffisantes ???

Êtes vous sérieuse, lorsque que vous osez nommer le voile comme un objet d'asservissement au même titre que l'énumération que je vous présente :

- La durée du travail quotidien est intenable (12 h/jour, jusqu’à 7 jours/semaine ; soit un total de plus de 80h/semaine).
- Les salaires sont dérisoires (un enfant fabricant des ballons est payé 0,15 Euros par ballon)

 

Photo d'un enfant pakistanais fabriquant un ballon ⚽ NIKE, ça c'est de l'asservissement,  pourtant pas d'appel au boycott

Img 1489619721491

- En Indonésie, des ouvriers ne touchaient seulement qu’un maximum de 40$ par mois pour réaliser 350 paires de chaussures de la marque chacun à un rythme de 60 heures par semaine avec des pointes pouvant atteindre les 97 heures.
- Les ouvriers sont souvent maltraités (punitions excessives, harcèlement verbal, heures supplémentaires non payées, salles de travail insalubres (usines non-aérées, machines dangereuses, pas accès à l’eau potable…)
- Au Salvador(Amérique du Sud) les salariés sont menacés de licenciement s’ils s’octroient ne serait-ce que quelques jours de congé ou encore s’ils offrent leur témoignage aux journalistes
- Dans ces pays du « Sud », tels que l’Indonésie ou encore le Cambodge, le travail infantile est une réalité.

(source Michael Moore,  le film The Big One, en 1999, et  la journaliste Naomi Klein qui a publié le livre No-Logo, en décembre 1999.)

Voir lien ci-dessous, extrait sur nike du film documentaire the Big One de Michael Moore 

http://www.dailymotion.com/video/x360ob_michael-moore-the-big-one-5-sur-5_news

Lire la suite

Compte-rendu de la formation du 8 mars 2017 à Paris

Compte rendu du Colloque/Formation 8 mars 2017 « Femmes dans la cité, prévention de la radicalisation » organisé par Serenade Chafik et Jennifer Lempert de  l'association Les Dorines : voir lien ci-dessus: 

https://lesdorine.org/

- Intervention de Frédérique Calandra, la Maire de Paris 20ème :

   * elle a rappelé que le 20 ème arrondissement de Paris était un arrondissement d'accueil de toutes provenances
   * elle a rappelé qu'elle est intervenue sur l'affaire de la crèche Baby-Loup,  et également depuis peu sur une "crèche loubavitch" qui refusait la mixité genrée des bébés 
  * elle a rappelé que son combat pour l'égalité des femmes et des hommes dure depuis 14 ans sur le terrain, que la lutte pour la mixité des genres était une priorité du quotidien 
  * elle nous a aussi fait part de l'insécurité du rôle des élus face au communautarisme,  en demandant de soutenir une élu de BAGNOLET.

- Intervention de Muriel Domenach, Secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR): 
Voir lien du CIPDR ci-dessus: http://mobile.interieur.gouv.fr/SG-CIPDR/CIPDR

  * rappel: 27,5 % des 13 000 signalements sont des femmes
  * rappel: 290 femmes françaises sont en Syrie, ces dernières partant pour leur HIJRA (exil littéralement), c'est à dire en tant que procréatrices de "lionceaux",  terme utilisé pour les  futurs guerriers 
  *rappel:  la proportion augmente chez les mineurs
  * les moyens mises en oeuvre pour la prévention sont
. la plate-forme du numéro vert de stop djihadisme: 0800 00 56 96, 
. la e-formation du cipdr, 
. la campagne "toujours le choix"  de stop djihadisme, 
. Les méthodes de contre-discours tel que Hasna-Hussein, chercheuse associée à l’Observatoire des radicalisations (EHESS-FMSH, Paris) et au Centre Émile Durkheim (UMR5116, Bordeaux) / Qualifiée Maîtresse de conférences en sections 19 (Sociologie) et 71 (Sciences de l’information et de la communication), les développent

Voir le lien ci-dessus:  

https://durkheim.u-bordeaux.fr/Notre-equipe/Chercheurs-et-enseignants-chercheurs-associes/CV/Hasna-Hussein

. L'association Parle moi d'islam 

Voir le lien ci-dessus: 

http://www.parlemoidislam.com/

 

. Une pièce de théâtre: Djihad d'Ismaël Saïda

Voir le lien ci-dessus: 

https://djihadspectacle.com/

  * Muriel Domenach a mis en avant le fait que le statut des femmes djihadistes était autant "victime" que "bourreau"
  * elle rappelle également que les musulmans n'avaient pas à s'excuser d'être musulmans
  * elle nous explique également que les femmes djihadistes ont développé un "concept féministe" qui justement porte les "valeurs du djihad"
  * le cipdr est en étude d'une prise en charge pour qu'il y ait une autre tentative (suite aux questions du publique présent) de une mise en place et d'une amélioration de la prévention dans un centre du type de celui de Pontourny. 
  * le cipdr traite également les retours de Syrie des femmes et des enfants, en prenant en charge les enfants, plus précisément il y a des placements dans leurs familles comme il y aurait des placements en pouponnière.

- Intervention de Sabine Choquet, chercheuse permanente au Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) à l’Université du Québec à Montréal, après avoir été durant deux années chercheuse associée au CEVIPOF (Sciences Po, Paris). Elle est également chercheuse associée à l’Observatoire des radicalisations et membre de l’Observatoire international de la sortie de la violence.  Détentrice de la bourse d’excellence Marie Curie pour chercheur confirmé, elle a reçu plusieurs prix de recherche internationaux.

Voir lien ci-dessus: http://choquetsabine.com/

  * elle explique, dans une analyse anthropologique (étudiée depuis 2003 sur plusieurs pays), que les terroristes sont devenus des "héros populaires", tel que Ben Laden,  ils sont pour les femmes des "héros guerriers"
  * elle nous apprend que les "radicalisés"  sont dans une logique "d'aider" et non de faire la guerre,  ils ne sont pas dans une logique "nihiliste" 
  * elle nous apprend également que les constructions actuelles des "contre-discours" ne sont pas productives et ne font que renforcer leurs opinions
  * elle nous invite à une écoute, une "empathie"  pour que la "victime de radicalisation"  soit elle-même actrice de leur "déradicalisation", car la déradicalisation est un acte qui ne peut venir que du radicalisé. 

  - Intervention Clotilde Lepetit, ancienne Secrétaire de la Conférence du stage (promotion 2006) elle dispense des cours d' "expression et audiences" à l'Ecole  de Formation du Barreau de Paris et participe également à la formation des jurés de Cour d'Assises de l'Ordre des Avocats de Paris.
 Elue Membre du Conseil National des Barreaux pour un mandat de trois ans, elle est en charge de la Présidence de la commission égalité professionnelle et lutte contre les discriminations, elle est intervenue notamment sur  certaines affaires médiatisées commes les affaires dites des "tournantes de Fontenay", du "gang des barbares", des "pirates somaliens et du carré d'as", du "viol conjugal".

  * elle nous a fait part de son expérience en tant que professionnelle,  et à répondu à nos questions d'ordre juridique, je préfère vous communiquer son site, de peur de mal retranscrire, voir les liens ci-dessus: http://www.clotildelepetit.com/

  - Intervention de Nawel Oumer, Secrétaire nationale à la Justice et aux libertés publiques du parti socialiste, avocate au barreau de Paris. Elle est Conseillère de Paris déléguée à la petite enfance et à la protection de l’enfance. Elle est également Conseillère d’arrondissement à la Mairie du 11ème arrondissement de Paris :

  * Elle est intervenue en tant que conseillère de Paris, sans militantisme partisan, elle nous a expliqué  le plan d'action de la collectivité territoriale de Paris: 
                                   - Prévention 
                                   - Judiciaire 
                                   - Sécurité 
  * Elle a mis en place une formation pour la prévention de la radicalisation et de la délinquance sur une bonne partie des agents et fonctionnaires de la ville de Paris 
  * elle nous explique l'importance de l'implication des familles et la transversalité du traitement des cas.

  - Muriel Salmona, est une psychiatre française. Elle est la fondatrice en 2009 de l'association Mémoire traumatique et victimologie, organisme d'information et de formation destinées aux victimes de violences dont elle est l'actuelle présidente.

Voir le site ci-dessus: http://www.memoiretraumatique.org/

  * elle nous apprend que la violence intra-familliale, dès l'enfance est le facteur de la violence en développant un mécanisme psychotraumatique.
  * les chiffres sont de l'ordre de 84 000 pour les  filles et 14 000 pour les garçons,  96 % des victimes sont des enfants. 
  * les victimes développent une anesthésie émotionnelle (sécrétion d'endorphine et/ou adrénaline), ce qui ne veut pas dire qu'elles ne sont pas traumatisées, et deviennent des cibles à la radicalisation en "situation prostitutionnelle",  c'est à dire que les victimes se dissocient de leur traumatisme et tombent sous emprise par accoutumance, comme elles peuvent tomber dans la drogue ou l'alcoolisme.

  - Intervention Laetitia Nonone, Représentante du CNV, Conseil National des Villes :
  
Voir le site ci-dessus :

http://www.cget.gouv.fr/actualites/le-conseil-national-des-villes-remet-ses-avis-a-patrick-kanner-et-helene-geoffroy

  * elle a émis les avis du CNV sur une stratégie de prévention contre la délinquance et la radicalisation: 

1 L’éducation des enfants et notamment le respect de l’égalité filles-garçons
2 La formation des acteurs de premier rang (travailleurs sociaux des collectivités, animateurs de clubs sportifs, éducateurs, enseignants, élus…) 
3 Le renforcement des liens entre les parents et les enfants pour un dialogue à renouer
4 L’adaptation et le renforcement de la présence sociale « sur le terrain ».

  - Intervention de Daniel Lenoir, directeur du général du CNAF, Caisse Nationale des Allocations Familiales .

   * présentation de la charte de la laïcité appliquée aux employés en exercice dans les service du CNAF, cette charte est similaire à la charte de la laïcité des écoles. 

Voir lien ci-dessus: https://www.caf.fr/ma-caf/caf-d-ille-et-vilaine/qui-sommes-nous/la-charte-de-la-laicite-de-la-branche-famille-avec-ses-partenaires

   * il nous explique également que les agréments CAF des colonies, centres de loisirs, crèches étaient dans l'obligation de ne pas faire de prosélytisme 

   * il nous a également expliqué que la charte ne s'étendait pas aux usagers, que tout usager avait accès à leurs services sans être soumis à cette charte, en rappelant que comme la loi l'indique l'interdiction d'avoir le visage dissimulé.

Nous essaierons de compléter le compte-rendu pour plus de fidélité en rajoutant le lien vidéo dans les jours qui viennent.

 

Yamina MAHBOUBI 

Présidente de l'Association Je Suis France 

Lire la suite

Avis sur le Rapport TERRA NOVA

Terra Nova est une association française qui se définit comme laboratoire d'idées, proche de la gauche, fondé en février 2008. Il se veut progressiste et indépendant, mais est toutefois considéré comme proche du Parti socialiste[1]. Il entend produire des réflexions et diffuser des propositions politiques en France et en Europe. (source Wikipedia) 

Voici son dernier rapport l'émancipation de l'islam de France (voir le lien ci-dessous) 

 

http://tnova.fr/etudes/l-emancipation-de-l-islam-de-france

Notons que ni les musulmans, ni les juifs n'ont demandé de jour férié et surtout on s'enfout, on en a juste marre de l'instrumentalisation de l'islam et des amalgames avec l'islamisme 
Sinon ils ont raison sur 2 choses:
- la loi 1905 se suffit à elle-même, qu'elle est adaptée à l'islam comme n'importe quelle autre religion, on va enfin pouvoir "laisser tranquille"  les musulmans.
 - la tentative de centralisation du culte musulman a échoué depuis trente ans.

Yamina MAHBOUBI

Présidente de l'Association Je Suis France 

 

×