Créer un site internet

Checknews : le président du Printemps Républicain avait il le droit de porter l'écharpe tricolore, lors d'un rassemblement public ?

20190320 081811

20190320 08315320190320 08322920190320 083055

Nous remercions Check News et Libération de nous avoir cité pour notre découverte à sur le Président du Printemps Républicain, Amine El Khatmi.

En effet, il est conseiller municipal d'opposition de la ville d'Avignon et aussi Président du mouvement Printemps Républicain, ce mouvement que nous considérons discriminant à l'égard des citoyens français musulmans et aussi envers les citoyens français habitant des banlieues.

Nous y reviendrons dans un article plus précis avec des éléments à l'appui, en rappelant l'affaire Nivet !

Nous avons été choqués d'avoir vu Amine El Khatmi, rendre hommage aux victimes des attentats antimusulmans et islamophobes de ChristChurch, étant donné la participation récurrente, sur tout les supports médiatiques, du Printemps Républicain qui relativise constamment la haine antimusulmane et la haine envers les habitants des banlieues.

Amine El Khatmi a été pris en flagrant délit d'usurpation de fonction, en portant l'écharpe tricolore, lors d'une cérémonie improvisée devant l'ambassade de Nouvelle Zélande, bafouant une règle élémentaire de la République Française.

Nous avions questionné à plusieurs reprises, des membres du Printemps Républicain, sans réponse de leur part, nous avions donc contacté le cabinet de La Maire d'Avignon, Madame Cécile Helle, qui nous a répondu que Amine El Khatmi était bien en infraction.

Pourtant ce dernier était accompagné, de l'agrégé en sciences politiques, professeur, universitaire et politologue, Laurent Bouvet, membre fondateur et maître à penser du Printemps Républicain, auteur du brûlot  "insécurité culturelle", avec un tel parcours nous supposons qu'il serait donc bien au fait de ce qu'est un délit d'usurpation de fonction.

Le Printemps Républicain, à travers ses membres et sympathisants, n'ont eu de cesse de banaliser des thèses que nous considérons racistes, essentialisantes, discriminantes envers les habitants de banlieue, et haineuse antimusulmane, semant ainsi une division haineuse au sein des citoyens de la République Française.

Notre démarche, comme vous le savez, c'est de promouvoir le vivre ensemble par les valeurs républicaines, comme il est rappelé dans cet article de Libération, par la fraternité républicaine dans toutes nos couleurs, croyances et non croyance

Nous voulons que cesse toutes les haines d'où qu'elles viennent et envers n'importe qui.

Fraternellement

Association Je Suis France 

 

×