Compte-rendu de la formation du 8 mars 2017 à Paris

Compte rendu du Colloque/Formation 8 mars 2017 « Femmes dans la cité, prévention de la radicalisation » organisé par Serenade Chafik et Jennifer Lempert de  l'association Les Dorines : voir lien ci-dessus: 

https://lesdorine.org/

- Intervention de Frédérique Calandra, la Maire de Paris 20ème :

   * elle a rappelé que le 20 ème arrondissement de Paris était un arrondissement d'accueil de toutes provenances
   * elle a rappelé qu'elle est intervenue sur l'affaire de la crèche Baby-Loup,  et également depuis peu sur une "crèche loubavitch" qui refusait la mixité genrée des bébés 
  * elle a rappelé que son combat pour l'égalité des femmes et des hommes dure depuis 14 ans sur le terrain, que la lutte pour la mixité des genres était une priorité du quotidien 
  * elle nous a aussi fait part de l'insécurité du rôle des élus face au communautarisme,  en demandant de soutenir une élu de BAGNOLET.

- Intervention de Muriel Domenach, Secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR): 
Voir lien du CIPDR ci-dessus: http://mobile.interieur.gouv.fr/SG-CIPDR/CIPDR

  * rappel: 27,5 % des 13 000 signalements sont des femmes
  * rappel: 290 femmes françaises sont en Syrie, ces dernières partant pour leur HIJRA (exil littéralement), c'est à dire en tant que procréatrices de "lionceaux",  terme utilisé pour les  futurs guerriers 
  *rappel:  la proportion augmente chez les mineurs
  * les moyens mises en oeuvre pour la prévention sont
. la plate-forme du numéro vert de stop djihadisme: 0800 00 56 96, 
. la e-formation du cipdr, 
. la campagne "toujours le choix"  de stop djihadisme, 
. Les méthodes de contre-discours tel que Hasna-Hussein, chercheuse associée à l’Observatoire des radicalisations (EHESS-FMSH, Paris) et au Centre Émile Durkheim (UMR5116, Bordeaux) / Qualifiée Maîtresse de conférences en sections 19 (Sociologie) et 71 (Sciences de l’information et de la communication), les développent

Voir le lien ci-dessus:  

https://durkheim.u-bordeaux.fr/Notre-equipe/Chercheurs-et-enseignants-chercheurs-associes/CV/Hasna-Hussein

. L'association Parle moi d'islam 

Voir le lien ci-dessus: 

http://www.parlemoidislam.com/

 

. Une pièce de théâtre: Djihad d'Ismaël Saïda

Voir le lien ci-dessus: 

https://djihadspectacle.com/

  * Muriel Domenach a mis en avant le fait que le statut des femmes djihadistes était autant "victime" que "bourreau"
  * elle rappelle également que les musulmans n'avaient pas à s'excuser d'être musulmans
  * elle nous explique également que les femmes djihadistes ont développé un "concept féministe" qui justement porte les "valeurs du djihad"
  * le cipdr est en étude d'une prise en charge pour qu'il y ait une autre tentative (suite aux questions du publique présent) de une mise en place et d'une amélioration de la prévention dans un centre du type de celui de Pontourny. 
  * le cipdr traite également les retours de Syrie des femmes et des enfants, en prenant en charge les enfants, plus précisément il y a des placements dans leurs familles comme il y aurait des placements en pouponnière.

- Intervention de Sabine Choquet, chercheuse permanente au Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) à l’Université du Québec à Montréal, après avoir été durant deux années chercheuse associée au CEVIPOF (Sciences Po, Paris). Elle est également chercheuse associée à l’Observatoire des radicalisations et membre de l’Observatoire international de la sortie de la violence.  Détentrice de la bourse d’excellence Marie Curie pour chercheur confirmé, elle a reçu plusieurs prix de recherche internationaux.

Voir lien ci-dessus: http://choquetsabine.com/

  * elle explique, dans une analyse anthropologique (étudiée depuis 2003 sur plusieurs pays), que les terroristes sont devenus des "héros populaires", tel que Ben Laden,  ils sont pour les femmes des "héros guerriers"
  * elle nous apprend que les "radicalisés"  sont dans une logique "d'aider" et non de faire la guerre,  ils ne sont pas dans une logique "nihiliste" 
  * elle nous apprend également que les constructions actuelles des "contre-discours" ne sont pas productives et ne font que renforcer leurs opinions
  * elle nous invite à une écoute, une "empathie"  pour que la "victime de radicalisation"  soit elle-même actrice de leur "déradicalisation", car la déradicalisation est un acte qui ne peut venir que du radicalisé. 

  - Intervention Clotilde Lepetit, ancienne Secrétaire de la Conférence du stage (promotion 2006) elle dispense des cours d' "expression et audiences" à l'Ecole  de Formation du Barreau de Paris et participe également à la formation des jurés de Cour d'Assises de l'Ordre des Avocats de Paris.
 Elue Membre du Conseil National des Barreaux pour un mandat de trois ans, elle est en charge de la Présidence de la commission égalité professionnelle et lutte contre les discriminations, elle est intervenue notamment sur  certaines affaires médiatisées commes les affaires dites des "tournantes de Fontenay", du "gang des barbares", des "pirates somaliens et du carré d'as", du "viol conjugal".

  * elle nous a fait part de son expérience en tant que professionnelle,  et à répondu à nos questions d'ordre juridique, je préfère vous communiquer son site, de peur de mal retranscrire, voir les liens ci-dessus: http://www.clotildelepetit.com/

  - Intervention de Nawel Oumer, Secrétaire nationale à la Justice et aux libertés publiques du parti socialiste, avocate au barreau de Paris. Elle est Conseillère de Paris déléguée à la petite enfance et à la protection de l’enfance. Elle est également Conseillère d’arrondissement à la Mairie du 11ème arrondissement de Paris :

  * Elle est intervenue en tant que conseillère de Paris, sans militantisme partisan, elle nous a expliqué  le plan d'action de la collectivité territoriale de Paris: 
                                   - Prévention 
                                   - Judiciaire 
                                   - Sécurité 
  * Elle a mis en place une formation pour la prévention de la radicalisation et de la délinquance sur une bonne partie des agents et fonctionnaires de la ville de Paris 
  * elle nous explique l'importance de l'implication des familles et la transversalité du traitement des cas.

  - Muriel Salmona, est une psychiatre française. Elle est la fondatrice en 2009 de l'association Mémoire traumatique et victimologie, organisme d'information et de formation destinées aux victimes de violences dont elle est l'actuelle présidente.

Voir le site ci-dessus: http://www.memoiretraumatique.org/

  * elle nous apprend que la violence intra-familliale, dès l'enfance est le facteur de la violence en développant un mécanisme psychotraumatique.
  * les chiffres sont de l'ordre de 84 000 pour les  filles et 14 000 pour les garçons,  96 % des victimes sont des enfants. 
  * les victimes développent une anesthésie émotionnelle (sécrétion d'endorphine et/ou adrénaline), ce qui ne veut pas dire qu'elles ne sont pas traumatisées, et deviennent des cibles à la radicalisation en "situation prostitutionnelle",  c'est à dire que les victimes se dissocient de leur traumatisme et tombent sous emprise par accoutumance, comme elles peuvent tomber dans la drogue ou l'alcoolisme.

  - Intervention Laetitia Nonone, Représentante du CNV, Conseil National des Villes :
  
Voir le site ci-dessus :

http://www.cget.gouv.fr/actualites/le-conseil-national-des-villes-remet-ses-avis-a-patrick-kanner-et-helene-geoffroy

  * elle a émis les avis du CNV sur une stratégie de prévention contre la délinquance et la radicalisation: 

1 L’éducation des enfants et notamment le respect de l’égalité filles-garçons
2 La formation des acteurs de premier rang (travailleurs sociaux des collectivités, animateurs de clubs sportifs, éducateurs, enseignants, élus…) 
3 Le renforcement des liens entre les parents et les enfants pour un dialogue à renouer
4 L’adaptation et le renforcement de la présence sociale « sur le terrain ».

  - Intervention de Daniel Lenoir, directeur du général du CNAF, Caisse Nationale des Allocations Familiales .

   * présentation de la charte de la laïcité appliquée aux employés en exercice dans les service du CNAF, cette charte est similaire à la charte de la laïcité des écoles. 

Voir lien ci-dessus: https://www.caf.fr/ma-caf/caf-d-ille-et-vilaine/qui-sommes-nous/la-charte-de-la-laicite-de-la-branche-famille-avec-ses-partenaires

   * il nous explique également que les agréments CAF des colonies, centres de loisirs, crèches étaient dans l'obligation de ne pas faire de prosélytisme 

   * il nous a également expliqué que la charte ne s'étendait pas aux usagers, que tout usager avait accès à leurs services sans être soumis à cette charte, en rappelant que comme la loi l'indique l'interdiction d'avoir le visage dissimulé.

Nous essaierons de compléter le compte-rendu pour plus de fidélité en rajoutant le lien vidéo dans les jours qui viennent.

 

Yamina MAHBOUBI 

Présidente de l'Association Je Suis France 

Quelques photos de l'événement pour immortaliser

Fb img 1489061505066

Intervention de Frédérique Calandra, la Maire du 20 ème arrondissement de Paris

 

 

Serenade Chafik, porte parole de l'association Les Dorines, Laetitia Nonone, Représentante du CNV

Dsc 0618

Muriel Salmona, psychiatre en victimologie, répondant aux questions de la salle

Fb img 1489111509488

Jennifer Lempert, co-porte parole de l'association Les Dorines, et Muriel Domenach, Secrétaire générale du CIPDR

Fb img 1489111605011

Serenade Chafik et Daniel Lenoir, directeur général du CNAF

Fb img 1489112608969

Vidéos des intervenants reçus le 28 mars

×