L'hypocrisie du boycott de NIKE pour un "voile" et non envers son esclavagisme moderne

Chère Lydie Guirouis,

Votre polémique du #boycottNike pour un voile,  me saoule sérieusement.
La flagrante hypocrisie de votre "boycott" me saute aux yeux :

Les gosses asservis, les travailleurs surexploités sans protection sociale, n'etaient pas des raisons suffisantes ???

Êtes vous sérieuse, lorsque que vous osez nommer le voile comme un objet d'asservissement au même titre que l'énumération que je vous présente :

- La durée du travail quotidien est intenable (12 h/jour, jusqu’à 7 jours/semaine ; soit un total de plus de 80h/semaine).
- Les salaires sont dérisoires (un enfant fabricant des ballons est payé 0,15 Euros par ballon)

 

Photo d'un enfant pakistanais fabriquant un ballon ⚽ NIKE, ça c'est de l'asservissement,  pourtant pas d'appel au boycott

Img 1489619721491

- En Indonésie, des ouvriers ne touchaient seulement qu’un maximum de 40$ par mois pour réaliser 350 paires de chaussures de la marque chacun à un rythme de 60 heures par semaine avec des pointes pouvant atteindre les 97 heures.
- Les ouvriers sont souvent maltraités (punitions excessives, harcèlement verbal, heures supplémentaires non payées, salles de travail insalubres (usines non-aérées, machines dangereuses, pas accès à l’eau potable…)
- Au Salvador(Amérique du Sud) les salariés sont menacés de licenciement s’ils s’octroient ne serait-ce que quelques jours de congé ou encore s’ils offrent leur témoignage aux journalistes
- Dans ces pays du « Sud », tels que l’Indonésie ou encore le Cambodge, le travail infantile est une réalité.

(source Michael Moore,  le film The Big One, en 1999, et  la journaliste Naomi Klein qui a publié le livre No-Logo, en décembre 1999.)

Voir lien ci-dessous, extrait sur nike du film documentaire the Big One de Michael Moore 

http://www.dailymotion.com/video/x360ob_michael-moore-the-big-one-5-sur-5_news

Je comprends certaines qui veulent le porter juste "pour faire chier".
Je n'irai pas jusque là mais je comprends, je trouve que vous faites diversion, alors que le sexisme règne de partout, même si on sait pertinemment que voilée ou pas rien ne nous en préserve.

Le voile n'a pas à être un élément de revendication politique comme il n'a pas à être un élément de diversion politique,  pour preuve, les marques de luxe en font un produit de consommation,  car c'est ce qu'il est. 

Ce n'est pas une raison d'être disproportionnée,  nous savons que la majorité de celles qui le portent, le font par leur propre volonté.

C'est un comble de devoir défendre en 2017, d'être pro-choix (avoir le droit de porter une mini-jupe autant qu'un voile), alors que je m'enfous du voile, la question ne me vient même pas à l'idée,  je ne suis ni pro-voile, ni anti-voile.

J'aurais  la même sensation si une personne était "emmerdée" pour sa croix, ou pour une kippa, ou pour son turban, j'aurai envie de soutenir juste parce que ça me  les "brise", c'est harcèlant et en même temps contre-productif à une fraternité véritable.

Le fait que le sport puisse se démocratiser auprès des femmes du monde entier, ça vous ne le voyez pas ??

Faut vraiment être tordu pour amalgamer de la sorte "le voile" à de l'asservissement. 

Pourtant, je suis une républicaine laïque, paritaire, musulmane non voilée et je ne suis ni prosélyte, ni obscurantiste, ni islamiste, ni raciste, ni laïciste (anti-theistes et anti-deistes), ni communautariste, je le rappelle à titre indicatif afin d'éviter tout malentendu de catégorisation (ou calomnie) et non pour vous présenter un CV.

 

Fraternellement Républicaine dans toutes les couleurs, croyances et non croyance de la France 

 

Yamina MAHBOUBI 

Présidente de l'Association Je Suis France 

 

 

Pour comprendre l'objet de mon billet

Fb img 1489620641128
×