Polémique Burkini et Épicerie halal

Un article de presse nationale sur le Burkini en piscine privé,  un article de presse nationale sur une épicerie de quartier  ne vendant pas de porc, ni d'alcool. 
Je ne sais pas si ça en vaut vraiment la peine de faire le pointage de ces 2 cas de communautarisme sur les millions de français qui vivent en symbiose notre République Française. 
Cependant comme beaucoup focalisent sur l'insignifiant, plutôt que d'aller voir le plus choquant en regardant notre tiers-France, je me permets de mettre mon grain de sel :
- Le premier cas participe au sexisme phallocrate qui pousse à croire qu'un homme n'est pas capable d'aller à la piscine sans être en rut comme un animal, par expérience même en tenue de camouflage si un homme ne sait pas se tenir,  il ne saurait pas se tenir.

- Le deuxième cas de quoi je me mêle ? Ce magasin répond à l'offre qu'on lui demande, un quartier où on parque sans mixité, crée cet agacement qui devient un symbole de 40 ans d'échec de politique de la ville et migratoire, on a enfermé de façon ethnico-religieux les gens entre eux et après on se plaint qu'un magasin alimentaire en faillite soit repris  dans un quartier où la consommation est musulmane,  s'il vend de l'alcool et du porc,  ça irait dans les pertes en comptabilité ! En plus s'il y en avait,  une bonne majorité achèterait leur alcool sous le manteau, ce serait plus tricard qu'une barrette de shit,  pour le porc je vous raconterai pas, ça en devient risible

Pendant 20 ans,  je n'ai pas eu de halal à proximité,  maintenant qu'il existe,  je n'ai pas changé mon mode de fonctionnement pour autant,  je rappelle que des bons monsieurs non musulmans,  ne se sont pas gênés d'insulter de nombreuses femmes de "pute" pour leur tenue, à la piscine on se fait harceler par toutes les couleurs masculines que l'on croise,  enfin mesdames c'est à nous femmes de dénoncer ces comportements plutôt que d'adopter bêtement des tenues de camouflage qui nous condamnent.
Eduquons nos fils avec notre temps,  ne reproduisons pas les erreurs éducatives de nos parents. 
Arrêtez de nous parquer entre colorés si vous ne voulez pas voir cette sale sensation d'un communautarisme excluant. 
Arrêtez de voir des atteintes à la laïcité à tout bout de champs, sans aller à la source du problème plutôt que sur les conséquences.

Yamina MAHBOUBI 
Présidente de l'Association Je Suis France